© 2019 by Jeffrey TIBI, Ostéopathe PARIS 19 - PARIS 15

Ostéopathie : seule contre tous ?

La question que l’on me pose le plus souvent est : quelle est la différence entre un ostéopathe et un kinésithérapeute/chiropracteur/étiopathe ?


Cette question légitime de prime abord est extrêmement complexe, car les manières de pratiquer ces thérapies dépendent aussi bien des thérapeutes que des patients (et leur maladie/symptôme).


Je vous ai parlé en long et en large de l’ostéopathie et de ses formes. Mais il est important pour répondre à cette question de vous expliquer brièvement les différentes thérapies corporelles citées précédemment.


Commençons par la kinésithérapie ou physiothérapie. A l’origine cette discipline n’a rien à voir avec l’ostéopathie ou la kinésithérapie actuelle. La kinésithérapie vient soigner et rééduquer par le mouvement, en utilisant des exercices de gymnastique, des outils (machines et accessoires) et des manipulations. Le massage fut l’un des ajouts à cette pratique manuelle. Cependant en France, la kinésithérapie fut fortement imprégnée par la pratique et réflexion ostéo. En France, les ostéopathes de la première heure étaient kinésithérapeutes de formation (de par le fait que la pratique de l’ostéopathie était illégale jusqu’en 2002). Ces kinés-ostéos ont alors choisi 2 voies différentes : -> renier leur premier métier de kinésithérapeute et ne faire que de l’ostéopathie -> devenir kiné-ostéo et par la suite modifier la pratique de la kinésithérapie française (inspiré de concepts et pratiques ostéopathique).

Le flou actuel entre kiné et ostéo s’est alors formé en France. Ce qui peut vous permettre de mieux choisir votre thérapeute reste alors votre connaissance de ces 2 pratiques, ce qu’elles prennent en charge et comment. Par exemple, après une entorse de cheville, aller voir le kiné vous permettra de renforcer votre musculature et améliorer votre proprioception permettant de marcher de nouveau, mais aller voir l’ostéopathe pourrait vous permettre de diminuer l’œdème, d’optimiser la cicatrisation et le temps qu’il faudra pour remarcher, mais surtout l’ostéopathe vous permettra d’éviter de compenser et de vous retrouver avec des douleurs de genoux ou lombaires quelques mois après l’entorse. Ces deux pratiques sont alors complémentaires et lorsqu’elles se combinent peuvent donner des résultats spectaculaires.


La chiropraxie, lointain cousin de l’ostéopathie fut créé par Daniel David Palmer et Willard Carver en 1895. Cette pratique s’inspire fortement des techniques structurelles (provoquant un « crack ») que les ostéopathes ont développées quelques années auparavant. Aujourd’hui cette discipline est bien plus développée et riche de méthodes et techniques. Les chiropracteurs peuvent utiliser des outils et ne sont pas dans une vision holistique (globale) comme les ostéopathes, mais la technicité de leurs gestes manipulatifs est impressionnante. L’ostéopathie se démarque quant à elle de la chiropraxie part sa prise en charge globale et la multitude de techniques possibles pour soulager les patients, cependant il peut être intéressant d’aller voir un chiropracteur dans des cas de blocage articulaire important nécessitant un matériel plus adéquat.


L’étiopathie, crée par Christian Trédaniel en 1963 est elle aussi une pratique cousine de l’ostéopathie. Elle s’inspire davantage de la culture des rebouteux et la réflexion est davantage mécaniste (biomécanique). Les manipulations sont pour la plupart structurelles (provoquant un « crack ») et assez similaires à celles réalisées par l’ostéopathe, cependant la réflexion et la logique derrière le geste est totalement différente. Les origines psycho-somatiques et les liens avec les viscères et les fascias ne sont pas pris en compte, la vision biomécanique étant seule et unique.


Vous l’aurez alors compris, je ne peux pas vous dire quelle spécialité est la meilleure car il n’existe pas de recette, le seul moyen de savoir reste de vous renseigner un maximum et d’essayer de manière à vous faire votre propre idée. Il est aussi possible que la solution soit d’aller voir plusieurs spécialistes en même temps dans le but d’optimiser le potentiel de soin de ces disciplines.




Vous trouverez en lien un article qui explique d’une manière plus détaillée la différence entre ostéopathe et kinésithérapeute : http://oosteo.com/blog/2016/11/difference-osteopathe-kine/

Également un article qui remet en ordre les capacités et droits de chacun : https://www.osteopathe-syndicat.fr/champs-de-competence-ost…

11 vues