© 2019 by Jeffrey TIBI, Ostéopathe PARIS 19 - PARIS 15

Le jeûne !

Le jeûne est une pratique millénaire, autant du point de vue culturel, cultuel que thérapeutique. Dans de nombreuses cultures et pratiques religieuses le jeûne est pratiqué dans un but de purification (expiation des pêchés) mais aussi et surtout dans un but de détachement matériel, de manière à mettre en avant la spiritualité et la force de l’esprit sur le corps.


Le jeûne thérapeutique, très à la mode aujourd’hui est lui aussi très ancien, Hippocrate (460-370 AEC) préconisait le jeûne dans un but thérapeutique en affirmant qu’il fallait « soigner ses petits maux par le jeûne plutôt que de recourir aux médicaments ». Durant des milliers d’années de nombreux médecins mis en place des thérapies par le jeûne, que ce soit des jeûnes complets (aucun aliments ingérés) ou des jeûnes partiels (ou cures avec ingestions de liquides le plus souvent). Cette pratique s’inspire de la nature et des animaux, qui jeûnent lorsqu’ils sont malades ou blessés. Le corps étant malade, rempli de toxines et de déchets qu’il ne réussit pas à éliminer face à l’arrivée de nouveaux déchets ingérés, le jeûne pourrait permettre au corps de se débarrasser de ses déchets et concentrer son énergie dans cette tache plutôt que dans la digestion qui demande énormément d’énergie.

Le jeûne thérapeutique, de part cette désintoxication du corps et le mécanisme de mise à jour des fonctions vitales, a de nombreux bienfaits : un rajeunissement cellulaire et une stimulation des défenses naturelles, mais aussi un gain de vitalité à court et long terme. Ceci agissant indirectement sur les zones inflammatoires (articulations, viscères...) pouvant alors diminuer les douleurs chroniques (comme lors de cas de maladies inflammatoires de l’intestin ou d’arthrite rhumatoïde), mais également améliorer le sommeil, la récupération post effort et contribuer à réguler la tension artérielle.


L’ostéopathie peut contribuer à vous accompagner dans cette thérapie de désintoxication et de gain de vitalité, en agissant sur les fonctions d’élimination du foie, des reins et des intestins ; mais également dans un but de ré-équilibration du corps, l’ostéopathe étant le point d’appui du corps lui permettant de trouver la voie de la santé.


Cependant le jeûne étant une pratique thérapeutique, il ne peut être pratiqué sans un avis médical et des conseils adaptés à votre physiologie. Ne suivez pas les recettes trouvées sur le net ni les conseils de vos amis qui pratiquent le jeûne depuis des années, vous n’êtes pas comme eux. De plus, il est important d’avoir un mode de vie sain et équilibré et pratiquer de temps en temps un jeûne, mais ce n’est pas une solution à vos problèmes.


Je vais tout de même vous donner quelques conseils pour réussir un jeûne sans avoir de retentissements physiques importants. La journée qui précède le jeûne : - buvez de l’eau en quantité importante (1,5 à 2,5 L) et éviter les autres boissons en particulier le café, le thé, les sodas, le lait... Ceci amorcera le processus de désintoxication.

- mangez des aliments riches en fibres et en glucides complexes (riz complets, pâtes complètes, légumineux comme les lentilles...) et peu d’aliments à index glycémique élevé (pomme de terres, carottes cuites) et privilégier les aliments à index glycémique bas (patate douce, légumes crus...). Ceci vous permettant de tenir physiquement le jeûne en apportant assez d’énergie à votre corps mais également agir sur la satiété et l’appétit.

- il est également conseillé de fractionner les repas, de manger 4 ou 5 petits repas la veille plutôt que 2 gros. - éviter le sel et les produits riches en sel (sodium) et sucres. - n’oubliez pas de manger des protéines (viandes, poissons, œufs, amandes, noisettes...) qui seront essentiels à votre satiété mais aussi au bon fonctionnement de votre corps. Après le jeûne :

- rompez le jeûne progressivement et en respectant votre corps, surtout lorsque le jeûne était long. Restez fort psychologiquement car cette étape de rupture du jeûne est tout aussi importante que le jeûne lui-même. - mangez en quantité raisonnable et lentement, vous permettant de contrôler votre satiété et ne pas vous remplir en excès.

- buvez de l’eau, des boissons riches en nutriments comme des jus (naturels, pressés sur le moment) et nourrissez-vous de manière complète et équilibrée (glucides simples et complexes, protéines et graisses).


J’espère avoir pu vous aider à comprendre davantage le jeûne et ses bienfaits tout en faisant attention à ne pas dépasser ses limites. Il est également conseillé lors des jeûnes de se retirer de la vie courante, de faire une trêve sociale en ne travaillant pas ou en éteignant tout appareils électroniques et pouvant aller jusqu’au jeûne de la parole.




26 vues